UNE BONNE POLITIQUE DE L’EDUCATION ET DE FORMATION EST LE PILIER DU DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE D’UN PAYS

On ne répétera jamais assez qu’un système d’éducation et de formation bien structuré doit être orienté et concentré sur la construction de l’Homme ; la seule base sur laquelle est posé le socle du devenir d’un pays, à tous les niveaux.

Ce système d’éducation et de formation bien réfléchi et mieux posé est la clé de voûte de la performance, car pour être performant dans son environnement économique, social et industriel, il est impératif de disposer des Hommes et de Femmes bien éduqués, bien enseigné, bien informés et bien formés.

A titre d’illustration, les pays qui sont aujourd’hui en tête de locomotive sont ceux dont les systèmes de l’éducation, d’enseignement et de formation sont bien structurés (tel que le Danemark, la Suède…entre autre). On ne parlera pas des grandes puissances industrielles mondiales, car là il y aurait beaucoup à dire.

Un label et/ou une marque pays ou encore un label de qualité made Maroc, ne serait impensable et insignifiant sans l’instauration de ce système et dans cette stratégie nationale continue, laquelle stratégie s’inscrira dans un plan d’Etat intelligent, continu, avec des objectifs à court et à long terme, et quel que soit le gouvernement qui arrive et quel que soit sa couleur politique,  il sera dans l’obligation d’achever.

Aussi, pour une meilleure formation de cadres efficaces et opérationnels, il y a lieu de favoriser un système mixte  cohérent, auquel seraient impliqués, entreprenariat, l’école, et l’apprenant et les parents (un contrat de formation quadripôle ), qui peut renforcer et forger les qualifications et les compétences, à l’instar du modèle Allemande ( le système duel) qui a donné ses fruits , il ya plus d’un siècle maintenant.

Comment arriver à réaliser ce système efficace de l’éducation et de la formation :

A mon simple et modeste avis il est essentiel de faire la sélection des acteurs qui auront à s’occuper de l’action et de la mission : Education, Enseignement, Formation, Accompagnement.

Il est préférable et même indispensable que le choix de ces acteurs développeurs de cette action/mission soit fait parmi les meilleurs élèves auxquels des tests d’équilibre, des tests psychologique et de maîtrise des connaissances essentielles (langues, sciences….) seront faits.

Bien sûr on n’oubliera pas le savoir être, la maitrise des valeurs, car sont seuls ceux armés de valeurs, du civisme peuvent mener à bien une mission d’éduquer, d’enseigner et de former.

Au Final ces meilleurs lauréats bien choisis doivent être bien payés pour une meilleure fidélisation et une bonne motivation. Un enseignant bien payé, ne va plus se soucier du lieu où il sera affecté et n’aura à l’idée de donner des heures de soutiens à domicile.

 

Il ne faut pas  perdre  de vue qu’une bonne politique de l’éducation et de formation est non seulement le pilierdu développement socio-économique d’un pays , mais aussi et surtout la seule arme avec laquelle on construit, on change le monde et c’est cette ressource humaine qui est en mesure d’assurer ce développement et de faire des changements positifs, et instaurer un monde de vie  d’équité de tolérance et de cohabitation.

Sans savoir on ne pourra jamais aller loin. Nous sommes la Omma d’Iqraa de l’apprentissage et de la lecture.

En conclusion nous pouvons dire : que ce qui se passe aujourd’hui dans la plus parts des pays est dû au manque d’éducation aux valeurs, au civisme et surtout à l’amour de l’autre. Et même dans les pays dits hautement développés, on ne fait que distribuer un enseignement mécanique, sans valeurs, sans humanisme…

Où irale monde sans ce pilier, sans cet apprentissage de valeur et vertusFinal Phase Digital




La méditerranée : berceau des civilisations et de la culture de la paix.

La méditerranée : berceau des civilisations et de la culture de la paix.

 

Salah Chakor

 

Etant une région si riche et fertile par ses potentialités et atouts de

Qualité, le bassin méditerranéen est le noyau Euro-africain qui est capable de jouer le rôle de stabilisateur du monde en matière de l’économie et de la paix. La  volonté de vouloir en  faire grande métropole est le moyen efficace pour concrétiser cette réalité.

Le bassin méditerranéen est entouré par des pays d’une économie  fleurissante capables de faire force dans la région, car à la croisée des deux continents. Ce qui favorise la mise en place d’une plate forme de développement extraordinaire.  Car, à cet effet,  l’Union Européenne est susceptible de faire de la région  un champ idéal du développement humain, ce qui est pratiquement un moyen efficace pour prévenir l’immigration clandestinité dont souffre la région. Cette  carte Géopolitique de la région, instaurée par l’Union des pays du vieux continent,  amène à réfléchir sur la construction et la réorganisation d’une union régionale capable de fédérer les efforts des uns et des autres pour l’établissement d’une économie durable et confortable. Les pays méditerranéens sont donc tenus de réunir leur efforts, et dans l’immédiat, pour réaffirmer l’importance et le rôle de la co-existence régionale pour l’instauration de la culture de la paix dans cette partie du monde, riche de son histoire, de sa civilisation et de sa ressource humaine. Cet héritage humain qui, florissant le longs des rives de cette mer, mérite une attention particulière, surtout en ce qui concerne l’exploitation touristique, qui ne doit pas dénaturer son écologie, si riche et varié. Ce patrimoine commun est à sauvegarder avec beaucoup de vigilance, car il est le garant de notre culture et de notre authenticité séculaire.

La Méditerranée, Nord Est, est en train de se renforcer comme une évidente réalité des projets et collaborations communs, qui se créent chaque fois et qui visent le développement économique et social de chacun de ces pays de la rive. La Méditerranée – Sud, même si elle possède, entre autre, le plus ancien patrimoine culturel et une richesse historique humaine inégalée, comme c’est le cas de l’Egypte, qui se trouve, malheureusement, loin de l’enrichissante collaboration de ses voisins du Nord.

Nous pensons qu’il est indispensable de donner forme, le plus rapidement possible, à une authentique Méditerranée commune Nord-Sud, Est-ouest, en créant, à chaque fois un équilibre mondial et en vivant avec les personnes de bonne foi, les adeptes des trois religions : L’Islam, le Christianisme et le Judaïsme, comme c’est le cas au Maroc, terre de cohabitation pacifique. Les fruits de cet esprit de cohabitation dont jouit le Maroc, depuis bien longtemps, doivent servir d’exemple aux pays de la région.

La méditerranée n’est pas seulement une mer, des rives et des côtes, mais également et surtout une terre riche en forêts, en montagnes, en faune, en patrimoine culturel. Ces plaines fertiles produisent une vaste variété de fruits, de légumes et de céréales. Une diversité si riche qui peut en faire une union économique importante, si elle fédère avec le reste de l’Europe. Les pays riverains présentent, chacun une richesse différente, ce qui fait la diversité et le contraste, de cette partie de la terre, une région unique, capable de jouer un grand rôle dans la stabilisation du monde et l’instauration de la paix.

Les Royaumes du Maroc et d’Espagne doivent être au centre de ces préoccupations, car ils constituent la plate forme des ces coopérations et de ces chantiers de développement commun. Grâce à leur emplacement stratégique en leur qualité de trait d’union et de passerelle obligée entre les continents : africain et européen, ces deux pays sont condamnés à coopérer très étroitement dans tous les sens et secteurs pour assurer une vie confortable à leurs citoyens pour maintenir la stabilité de la région en particulier et celle du monde entier en général. Le détroit liant entre les deux rives, Europe et l’Afrique, doit aussi servir de phare et de tour de contrôle à ces pays, et doit également être exploité en commun accord avec tous les voisins afin de permettre, non seulement la sécurité de la région, mais également celle du monde entier.

Tanger s’est dotée des infrastructures solides et des liaisons importantes entre le nord, le centre et le sud,  par des voies ferroviaire, aériennes, maritime, routières et son nouveau port de plaisance. Deux grandes  Zones franches sont aménagées où sont implantées  des industries de pointes.   La ville du Detroit avec ses régions est  vouée à devenir le deuxième pôle économique du pays. Cette métropole  est  à notre sens, une piste de préparation à ce genre de partenariat économique et social entre les deux rives.   C’est une réalité qui s’impose avec acuité, si l’on veut sauvegarder le paysage géopolitique au niveau mondial, et donner un appui développement  des économies qui sont en difficulté pour une éventuelle mise à niveau dont est tributaire le l’effervescence de la région méditerranéenne.

Donner la chance à la ville du détroit  de devenir l’épicentre et le carrefour de ces échanges du commerce national et international, c’est vouloir donner un nouveau souffle aux économies de la région pour un meilleur développement humain. C’est ce qui va,  sans nul doute, aider dans l’instauration d’un esprit de paix et de tolérance. Ce  qui est, également, à même  de stopper l’immigration clandestinité,  qui a beaucoup affecté la stabilité de la région depuis.  Cette nouvelle stratégie sera l’occasion pour faire découvrir au monde entier les potentialités de cette belle région. Ce  qui va  aussi inciter plus d’investisseurs à s’y installer pour  participer au développement humain, ce capital précieux dont il faut prendre soin.

De ce fait, l’établissement d’un guide de potentialités, d’atouts, de richesses en patrimoine et de cultures est nécessaire, pour faire connaître au monde de quoi cette belle région, noyau géographique indispensable à la paix, est riche. Et nos gouvernements sont appelés, maintenant à doubler d’efforts pour que la région de la méditerranée mette en valeur ses potentialités et atouts, et contribue efficacement au développement et à l’épanouissement socio-économique locale afin de stabiliser les populations et en l’occurrence redynamiser cette culture de la paix et de la tolérance dont elle est le champ fertile, grâce à ses femmes et à ses hommes, de nature, aussi tolérants.